Crypto-monnaie : on teste un nouveau modèle économique pour StreetPress

Crypto-monnaie : on teste un nouveau modèle économique pour StreetPress

Comment financer la presse indé, sans fermer l’accès aux articles ?

streetbiz | News | par | 15 Novembre 2017

Crypto-monnaie : on teste un nouveau modèle économique pour StreetPress

Cette semaine, on va tester un nouveau modèle économique pour StreetPress : Et si les ordis de nos lecteurs, pendant qu’ils sont connectés au site, nous aidaient à produire de la monnaie virtuelle ?

On lance une petite expérience sur StreetPress. Nous sommes en réflexion sur les manières de financer notre média indé, nos longues enquêtes et nos docs vidéo, sans verrouiller l’accès au site ni mettre de la pub partout. Et donc on est partis pour faire quelques tests dans les prochains mois.

Voici ce qu’on va faire cette semaine : On va proposer à nos lecteurs, pendant qu’ils lisent un reportage ou une enquête sur le site, que leur ordinateur travaille… pour le média. On va mutualiser une petite partie de la puissance de chacun des ordinateurs de nos internautes, pour effectuer des calculs qui rémunèrereront StreetPress.

En langage technique, les ordinateurs de nos lecteurs vont “miner” une crypto-monnaie, le Monero. Le principe des monnaies décentralisées, à l’instar du bitcoin, est que les transactions sont vérifiées par des ordinateurs – et que les calculs effectués à cette fin par ces ordis sont rémunérés en crypto-monnaie.

Si tous les lecteurs de StreetPress se donnaient la main

Effectuer ces calculs rapporte quelques millièmes de centimes d’euros par minute. Mais si tous les lecteurs de StreetPress se donnent la main et commencent à “miner”… et bien justement, on va voir ce que cela donne ;-)

Concrètement, tout se passe en vous connectant au site (vous n’avez rien à faire et nous n’installons rien sur votre PC). Nous vous tiendrons au courant du résultat et des suites que nous donnerons à tout ça. L’expérience a été faite ça et là aux US, mais en scred sans trop prévenir les internautes (ce qui ne se fait pas trop) ou sur Pirate Bay (où l’idée était de remplacer les pubs pour du porno par cette solution, mais finalement les popups pornos sont toujours là) Et seuls quelques blogueurs ont communiqué sur leurs résultats avec coinhive (le programme que nous allons utiliser).

Pour ce test, vous “minerez” donc du monero, une cryptomonnaie alternative au bitcoin, qui a la particularité d’être axée sur la préservation de la vie privée. Ce qui est intéressant avec le Monero, c’est que la rémunération du “minage” est plus intéressante pour les sites qui ont un temps de visionnage long. Et c’est là qu’on a notre chance, contrairement aux médias-robinets-à-clics qui proposent de courtes brèves en copié-collé : un article sur StreetPress fait souvent plus de 10.000 signes, soit de longues minutes de lecture… et donc de «minage» de crypto-monnaie en perspective. Bref stay tuned, on vous donnera vite les résultats de ce test.

A la recherche d’un business modèle pour l’info

Le sujet, en filigrane, reste le modèle économique pour un média indépendant comme StreetPress, qui privilégie l’investigation, l’enquête au long cours et les reportages inédits. Restreindre l’accès avec des paywalls et faire payer pour pouvoir lire les articles n’est pas la voie que nous avons choisie, car la mission de StreetPress est d’être ouvert à tous. Et nous croyons (carrément) en cette mission d’ouverture, dans la disponibilité, dans le ton, dans les histoires que nous choisissons de raconter.

Voilà pourquoi nous allons tester, expérimenter, réfléchir dans les prochains mois à de nouvelles manières de financer notre média d’enquête et de reportage… avec cette contrainte de garder un accès ouvert à tous nos sujets.

On part du principe que nos articles, sur lesquels on passe parfois plusieurs mois, ont de la valeur. Mais que l’implication n’est pas nécessairement de vendre des abonnements ou de construire un paywall. Alors on a plein d’idées – et vous en avez aussi c’est sûr. N’hésitez pas à me poker sur twitter ou par mail (jo (@) streetpress.com) pour cogiter avec nous.

PS : Merci à Julien Cotel, qui intervient régulièrement à la Street School, pour son obstination à nous faire tester coinhive

PS 2 : partagez l’info sur les réseaux et faites nous plaisir… laissez un onglet ouvert de votre navigateur avec StreetPress cette semaine :-)


L'actu
En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.