En ce moment

    23 / 06 / 2010

    Garden party supprimée, Florence Woerth, rapprochement Bayrou-Sarko, soda à la coke… le Morning Refresher

    Par StreetPress

    Le Morning Refresher, c'est le résumé de l'actu du matin, pour ceux de nos lecteurs qui boycottent France Info :-)

    font color=“red”>Garden Party Nicolas Sarkozy devrait annoncer la suppression de la Garden Party de l’Elysée. L’Etat veut montrer qu’il se serre la ceinture. L’an passé, la fête avait coûté 730.000 euros pour 7.500 invités. lire

    font color=“red”>Bettencourt Pendant que Florence Woerth s’explique sur sa démission de la société qui gérait la fortune de Liliane bettencourt (Le Parisien) : « La culture du secret est colossale dans ces organisations »…

    font color=“red”>Modem …François Bayrou et Nicolas Sarkozy fricottent à Bordes, la ville du président du Modem. Le chef de l’Etat chouchoute Bayrou : « Quand on tend la main à un autre, (…) c’est une question de courage et de force ».lire

    font color=“red”>Colla L’histoire ne dit pas si les uns et les autres ont goûté au Coca Colla, la nouvelle boisson énergisante colombienne à base de vraies feuilles de Coca. Pour goûter, cliquez ici.

    font color=“red”>AP Du côté de la presse, ça ne va pas fort. CNN vient de renoncer à son abonnement à l’agence Associated Presslire.

    font color=“red”>Presse En France, même ambiance morose avec Presstalis qui décrit une « aggravation de la baisse de la vente au numéro ». oups

    font color=“red”>Chinois Pendant ce temps, 5 Chinois qui avaient participé à la manifestation à Belleville dimanche dernier ont été déferrés au parquet, accusés d’avoir participé à des rixes en fin de défilé. lire

    font color=“red”>Et aussi – à venir sur StreetPress aujourd’hui : Qui pour remplacer Stéphane Guillon ? Combien et comment Alain Joyandet et Jeannette Bougrab vont devoir rembourser, la taxe sur les banques et la loi sur le harcèlement dans les couples.

    Source: StreetPress

    On a choisi de faire bouger les lignes. Vous validez ?

    Depuis plus de 10 ans, nous assumons un regard et des engagements. Aujourd’hui, notre mission c’est d’avoir de l’impact. Particulièrement dans la crise actuelle, où les premiers à morfler sont les plus fragiles. Face à la pandémie, au confinement et à la crise économique qui l'accompagne, nous croyons encore plus à la nécessité de ce travail.

    Forcer le ministre de l’Intérieur à saisir la justice en mettant au jour les messages racistes échangés par des milliers de policiers sur des groupes Facebook. Provoquer une enquête de justice suite à la révélation d’un système de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris. Contraindre Franprix à cesser l’usage quasi illégal d'auto entrepreneurs durant le confinement...

    Nous recevons de plus en plus de pistes sur des sujets brûlants, mais nous manquons encore de moyens pour tout couvrir. L’idée n’est pas de se faire racheter par un milliardaire. Mais simplement de pouvoir faire appel à du renfort, lorsqu’un sujet le nécessite.

    Pour que cela continue, malgré la crise, nous avons sincèrement besoin de votre soutien.

    StreetPress doit réunir au moins 27.000€, avant le 4 décembre.
    Soutenez un média d’impact qui fait bouger les lignes.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER