En ce moment

    centre de rétention administrative

    8 résultats

    31 / 07 / 2019

    Pour dénoncer les conditions de rétention, l’ONG chargée d’aider les retenus se retire du centre de rétention

    Plusieurs sans-papiers tentent de se suicider au centre de rétention du Mesnil-Amelot

    Après trois tentatives de suicide en quelques heures au centre de rétention du Mesnil-Amelot, la Cimade a décidé de se retirer. Les intervenants chargés d’accompagner juridiquement les sans-papiers dénoncent des violences insoutenables.

    18 / 01 / 2019

    Ils dénoncent les violences policières qu'aurait subi un retenu

    Grève de la faim en centre de rétention après un article de StreetPress

    Le 10 janvier StreetPress publiait le témoignage et la plainte d'un sans-papiers se déclarant victime de graves violences policières. De nombreux retenus du centre de Oissel, indignés par son histoire, ont entamé une grève de la faim.

    10 / 01 / 2019

    Le jeune homme a porté plainte

    Un sans-papier soudanais accuse la police de lui avoir fait subir « une véritable séance de torture »

    Au Centre de rétention administrative de Oissel puis à l’aéroport de Roissy, des fonctionnaires de la police auraient violemment passé à tabac Ali, 23 ans (2), Soudanais en situation irrégulière.

    26 / 07 / 2018

    Tarif : 4.600 euros par voyage

    L’État expulse des sans-papiers en hélico privé

    C’est la nouvelle idée de génie de la préfecture de Guyane. Pour expulser des sans-papiers vers le Guyana, un pays à plusieurs centaines de km, la préf a décidé de louer des hélicoptères privés. À 4.600 euros pour 1h30 de voyage, l’addition est salée.

    16 / 04 / 2018

    « Un policier me hurlait "fils de pute retourne dans ton pays" tout en me donnant des coups de poing »

    Bavures en série au centre de rétention du Mesnil-Amelot : 27 plaintes en 2017

    Insultes racistes, passage à tabac loin des caméras, crachat au visage... StreetPress s'est procuré 27 plaintes pour violences policières, déposées par des étrangers retenus au centre de rétention du Mesnil-Amelot, pour la seule année 2017.

    14 / 03 / 2018

    « Au CRA, il n'y a rien qui te fait sentir que tu fais encore partie de la race humaine »

    Une prison pour sans-papiers filmée de l'intérieur

    Appareil photo sous le manteau, Atef, exilé tunisien, a filmé ses 45 jours à l'intérieur du centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot. Hygiène, violence et peur d'être expulsé, il décrit une réalité terrible.

    08 / 02 / 2018

    « J’ai peur que cela recommence »

    Insultée, frappée, attachée : une jeune femme sans-papiers dénonce les conditions de son expulsion par la police

    Le 20 janvier et 3 février 2018, la police emmène Aminata à l’aéroport pour l’expulser vers le Mali. Sauf que l’intervention tourne au vinaigre : coups de pied, insultes racistes et menaces… La jeune femme a décidé de porter plainte.

    14 / 11 / 2017

    « Ici on est pas des hommes, On est des numéros. »

    Derrière les grilles de la plus grande prison pour sans-papiers de France

    Officiellement ce n’est pas une prison, mais un centre de rétention administrative. Pourtant, enfermés entre 4 murs au Mesnil-Amelot, 163 sans-papiers attendent une expulsion probable. StreetPress a pu s’y rendre et recueillir leurs colères.