En ce moment

    ouvriers

    6 résultats

    27 / 03 / 2020

    « Zéro auto-entrepreneurs [à partir de] la semaine prochaine. »

    Franprix ne fera plus appel à des auto-entrepreneurs

    Ce jeudi 26 mars StreetPress révélait le recrutement de 45 auto-entrepreneur par Franprix. « Une pratique exceptionnelle, dans un contexte exceptionnel » assure l’enseigne qui promet d’y mettre fin immédiatement.

    26 / 03 / 2020

    « C’est extrêmement inquiétant »

    En pleine pandémie, Franprix fait travailler des auto-entrepreneurs dans ses magasins

    Franprix a discrètement recruté 45 auto-entrepreneurs pour travailler en caisse ou en rayon dans ses magasins. « Ça ouvre la porte à l’uberisation de toute une branche professionnelle », s’inquiète Sylvie Vachoux de la CGT.

    19 / 03 / 2020

    « Chez nous, à la Plaine Saint-Denis, la vie suit son cours malgré tout »

    Le confinement, ce luxe dont les plus pauvres sont privés

    Hamza Esmili est chercheur et prof’ de socio à Paris 8. Habitant de la Plaine Saint-Denis (Saint-Denis, 93), il explique comment la population locale précaire prend les annonces du gouvernement : « une vaste supercherie ».

    19 / 07 / 2019

    « Ailleurs, les petites vieilles nous regardent comme si on était des terroristes »

    Le Madrilène, bar-PMU de Neuilly et QG des petites mains de la ville

    Le bar-PMU le Madrilène, est le QG de ceux qui travaillent à Neuilly sans y vivre. Personnel de ménage, ouvriers… Ils sont au service des riches habitants de la commune.

    10 / 07 / 2017

    Leurs histoires en BD

    Quand des ouvriers menacent de faire sauter leurs usines

    Les salariés de l'usine GM&S se battent pour conserver leurs emplois. En dernier recours, ils ont décidé de piéger leur usine. Streetpress raconte l'histoire de ces ouvriers saboteurs et d'autres, avant eux, qui avaient aussi menacé de tout faire sauter.

    28 / 03 / 2017

    Le combat continue pour les Fralib

    Où en sont les Fralibs ? Les anciens salariés du groupe Unilever se sont battus quatre ans pour empêcher la fermeture de leur usine puis ont créé leur coopérative, Scop-Ti. Alors qu’ils amorcent leur 3e année d’activité, Olivier Leberquier fait le bilan.