En ce moment

    22/11/2011

    Comment le logo du label d'un rappeur albinos est devenu subversif pour le gouvernement

    Géorgie: Le t-shirt « hip-hop » des anti-Saakachvili

    Par Louis Antoine Le Moulec

    En Géorgie le rappeur Bera est devenu le symbole de la contestation contre le président Saakachvili. Les t-shirts à l'effigie de son label sont même censurés. Bera est aussi le fils de Bidzina Ivanishvili l'opposant numéro 1 du gouvernement.

    1 La vidéo

    Dans le vidéoclip du morceau Georgian Dream, le rappeur albinos Bera Ivanishvili fait visiter la capitale de son pays, Tbilissi, au rythme sportif d’une distribution de t-shirts.

    Dans un mélange de sourires et de fraternité intergénérationnelle, les figurants s’y croisent et se rallient à une foule grossissante qui a revêtu le t-shirt noir marqué du sigle du label de Bera, « Georgian dream ».

    Le son du refrain vient confirmer l’impression de soulèvement contestataire:

    Georgian Dream, le rêve géorgien. Des pieds à la tête, nous sommes tous Géorgiens. Géorgiens. Géorgiens

    « Nous sommes tous Géorgiens, de vrais Géorgiens. Georgian Dream, le rêve géorgien. Des pieds à la tête, nous sommes tous Géorgiens. Géorgiens. Géorgiens ».

    Visionnée 35.000 fois sur YouTube, la vidéo connait son petit succès, surfant surtout sur la popularité de Bera en Géorgie. (Son morceau Favorite Things a été vu 222.000 fois).

    2 Qui ?

    Né à Paris, formé à NYC, Bera joue du violon à l’âge de cinq ans et du piano deux ans plus tard, puis fait de la musique un choix de carrière. L’aisance financière aidant il rencontre et travaille avec les plus grands – de Snoop Dogg à MC Solaar – et compte parmi les producteurs de ses débuts Rob Fusari, producteur de Lady Gaga, et Rodney Jerkins, producteur de Michaël Jackson.


    Bera, c’est lui

    Pas mal comme carnet d’adresse non ? Le rappeur Bera est en fait le fils de l’oligarque Bidzina Ivanishvili dont la fortune faite en Russie à la chute de l’URSS est aujourd’hui estimée à 5,5 milliards de dollars. Et son papa a annoncé sa candidature le 5 octobre dernier aux élections parlementaires de 2012 et aux présidentielles de 2013 , s’imposant comme le premier opposant crédible  au président Saakachvili au pouvoir depuis 2004.

    3 Et depuis …

    Une candidature plus que crédible doublée d’un clip subversif, il n’en fallait pas moins pour que l’équipe de Mikheïl Saakachvili ne prenne le taureau par les cornes.

    Dans la semaine qui suit son annonce de candidature Bidzina Ivanishvili est déchu de sa nationalité sur ordre présidentiel et sa banque, Cartu est placée “sous contrôle judiciaire pour blanchiment”: http://civil.ge/eng/article.php?id=24050 .

    Quant au fils, l’imprimeur de ses t-shirt aurait été contraint de mettre la clé sous la porte selon la rumeur à Tbilissi. Plus grave des « exhibitionnistes » qui portent le t-shirt « Georgian Dream » ont été eux arrêtés .

    Le hit de Bera

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER