En ce moment

    26/12/2010

    Plutot « texto » ou Facebook ?

    États Généraux du vieillir jeune et bien: On a testé les participants

    Par Kim Biegatch

    Peut-on avoir 50 ans et vivre comme un « djeuns » ? Aux États Généraux du vieillir jeune et bien, les intervenants pensent que « oui » et ils ont distillés leurs conseils pour transformer les quinquas en cougars.

    La deuxième édition des « Etats Généraux du vieillir jeune et bien » se tenaient vendredi 17 et samedi 18 décembre à la Maison de l’Unesco. Au programme: des initiations aux nouvelles technologies, les régimes à suivre pour garder une taille de guêpe mais surtout des « vieux jeunes » (ou peut-être l’inverse) de 50 ans. Alors nos quinquas sont-ils aussi « in da place » qu’ils le prétendent ?

    La deuxième édition des « Etats Généraux du vieillir jeune et bien » se tenaient vendredi 17 et samedi 18 décembre à la Maison de l’Unesco. Au programme: des initiations aux nouvelles technologies, les régimes à suivre pour garder une taille de guêpe mais surtout des « vieux jeunes » (ou peut-être l’inverse) de 50 ans. Alors nos quinquas sont-ils aussi « in da place » qu’ils le prétendent ?

    Making-of

    La playlist:

    Zaz – Le long de la route

    Nombre de participants:

    70 personnes

    Style vestimentaire:

    Cannes, sonotones et bérets (rhhooo !)

    Pratiques alimentaires des manifestants:

    Régime et chrononutrition, « parce qu’à la ménopause, les femmes perdent des hanches et prennent du ventre ».

    Le slogan:

    « Longue vie aux cougars »

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER