En ce moment

    03/01/2011

    L'histoire du jour: Des cambrioleurs dérobent plus d'un million d'euros de biens le soir du nouvel An

    Par Olivia Vigno

    Les cambrioleurs d'Île-de-France ont profité de l'absence de riches parisiens de leur domicile - pour cause de festivités du nouvel An - afin de les dépouiller. Le butin de toutes les affaires est estimé à plus d'un million d'euros.

    Le casting:

    Plusieurs équipes de cambrioleurs dont un trio féminin serbe bien connu de services de police: Svetlana, Gorgia et Téreza. En face les victimes: de riches parisiens dénudés de leurs bijoux.

    Le décor:

    De beaux appartements dans les quartiers chics de la capitale et quelques riches pavillons de banlieue. Et quand on dit banlieue, on pense aux plus défavorisées: Neuilly en tête.

    Le genre:

    Un « Ocean Eleven-like » dans lequel aurait pu jouer Liliane Bettencourt.

    L’intrigue:

    Tout se passe lors de la nuit du nouvel An. Alors que les riches parisiens descendent des coupes de champagne dans les soirées mondaines de la capitale, des cambrioleurs travaillent à dépouiller leurs hôtels particuliers. Les chiffres donnent le vertige: Chaque vol est estimé entre 100.000 et 500.000 euros. La plupart des objets dérobés sont des bijoux, de la monnaie ancienne et des objets d’arts.

    Les coulisses du tournage:

    Le même soir, l’appartement parisien de Mickaël Youn est aussi cambriolé . On ne sait pas s’il a eu affaire au même réseau.

    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soit ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER