Les médias libres soutiennent Complément d’Enquête et Envoyé Spécial

28 Novembre 2017

par Informer n'est pas un délit, en partenariat avec Reporters sans frontières (RSF) s'unissent pour défendre la liberté d'informer en France

France Télévision envisage de réduire le temps d’antenne accordé aux magazines Complément d’Enquête et Envoyé Spécial. Le collectif Informer n’est pas un délit, dont StreetPress est membre, demandent le retrait de ce projet.

C’est avec stupéfaction que nous avons appris que la direction de France Télévision a l’intention de réduire drastiquement les budgets et le nombre des journalistes des deux émissions d’investigation, Complément d’enquête et Envoyé spécial.

Ce projet, qui vise les très rares lieux sur les chaînes de télévision où un journalisme soucieux de l’intérêt général et indépendant des pouvoirs peut pleinement assurer sa mission d’information, est un mauvais coup porté à la démocratie.

Nous, médias indépendants, assurons les équipes de Complément d’enquête et d’Envoyé spécial de notre soutien, et exigeons le retrait du projet de réduire leurs moyens de travail.

Premiers signataires : Alternatives économiques, Arrêt sur images, Basta, Causette, L’Accent bourguignon, Les Jours, Marsactu, Mediapart, Politis, Reporterre, StreetPress, VoxEurop.

Vous aussi, journaliste ou citoyen, vous pouvez signer ce texte. Pour cela, envoyez votre soutien à medias-libres@riseup.net

En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.