En ce moment

    10/03/2022

    Le nouveau docu de StreetPress entre Bruxelles et Sarcelles

    Isha, sourire aux fantômes

    Par Matthieu Bidan , Thomas Porlon

    Dans ce documentaire, StreetPress met des images sur les fêlures du rappeur belge Isha. L’alcoolisme, ses années auprès des SDF au samu social, la mort brutale de son frère, la violence qu’il a connu enfant, Isha s’ouvre comme jamais.

    Au milieu des années 2010, Isha fait partie de la nouvelle vague des artistes belges à succès. Mais il a aussi connu le temps où le rap n’était pas à la mode à Bruxelles. Une époque où il broyait du noir, se détruisait dans l’alcool et bossait au Samu social aux côtés des plus démunis :

    « Le rap m’a sauvé la vie. »

    Pour la première fois, Isha montre à l’écran ces traumas qu’il évoque dans sa musique. On croise ses anciens potes du quartier où il magouillait, sa mère qu’il décrit comme « une lionne » et son fils de dix ans avec qui il se construit comme père.

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER