En ce moment

    01/02/2011

    « Je pense qu'elle a pris conscience du peu de compétences qu'elle a dans la matière. » Ouch, prends ça Sophie

    Sophie Favier retire sa candidature aux cantonales : Réactions à Neuilly

    Par Olivia Vigno

    Micro-trottoir à Neuilly, où l'ex-playmate et présentatrice de l'EuroMillions avait décidé de retenter sa chance aux cantonales sous la liste des Indépendants et Paysans. Coup de théâtre, elle annonce hier soir qu'elle y renonce.

    Sophie Favier a annoncé lundi qu’elle ne se présenterait finalement pas aux élections cantonales de mars prochain à Neuilly-sur-Seine. L’animatrice de télévision s’était déclarée candidate samedi dernier. Quoiqu’il en soit, la blonde présentatrice de l’Euromillions a fait savoir qu’elle sera « aux côtés » (de Bernard Lepidi du Centre national indépendants) pendant la campagne ».

    Afin de justifier son abandon, Sophie Favier a précisé dans le dernier communiqué qu’elle souhaitait « aujourd’hui se consacrer entièrement à son métier et à ses projets de télévision et de radio ». Les habitants de Neuilly, eux, lancent d’autres pistes : « pressions », « peu de compétences ». D’autres, plus sarcastiques, se demandent « pourquoi elle s’est présentée ».

    « J’en sais rien, moi. C’est qu’elle n’a pas de tête. Elle ne sait pas ce qu’elle veut. »

    « Elle a dit j’essaie, et apparemment elle n’a aucune chance par rapport à nos candidats… »

    « Je pense qu’elle a pris conscience du peu de compétences qu’elle a dans la matière. »

    « J’imagine que c’est surement quelqu’un qui a une profondeur, une intelligence. Je veux dire, elle est pas idiote, c’est évident »

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER