En ce moment

    25/01/2010

    Emmaus : Une friperie au 104

    Par Bonnard François

    Emmaüs a ouvert un nouveau bric-à-brac au 104, rue d'Aubervilliers / 5, rue Curial à Paris. On peut désormais acheter de manière solidaire tout en bénéficiant d'un service très bon marché.

    Le premier bric-à-brac de quartier

    L’association fondée en 1985 par l’Abbé Pierre s’est récemment installée dans le 19e. Depuis le 13 janvier dernier, l’espace culturel le 104 accueille un nouveau bric-à-brac. « Ce n’est pas le premier bric-à-brac de Paris, c’est le deuxième puisqu’on en a déjà ouvert un à la porte d’Orléans au 80, boulevard Jourdan, indique Jean Gaucher, le responsable opérationnel de projet d’Emmaüs Défi. C’est le premier bric-à-brac de quartier. Cela nous permet d’être plus près des gens dans une plus petite surface ».

    Des emplois et des produits bon marchés

    Emmaüs Défi mène un combat pour la réinsertion par l’emploi des personnes en grande difficulté. Plusieurs d’entre elles ont trouvé un travail grâce à ce projet. « Afin d’assurer notre activité, nous avons embauché des chauffeurs, des trieurs, des livreurs et des vendeurs », explique Jean Gaucher. Tout ce travail offre la possibilité à des gens de s’acheter des choses qu’ils ne pourraient pas se procurer ailleurs. « On récupère ce que les gens veulent bien nous donner, on va chercher les objets, on trie, on répare, on restaure, on met en scène, on vend, on livre et tout cela à des petits prix », poursuit-il.

    20€ le micro-onde

    Dans ce bazar, on peut acheter une table de cuisine à 10€ ou un micro-ondes à 20€. Il y a également des meubles, de la vaisselle, des appareils électroménagers, des vêtements ou encore des bibelots. Christine, venue « chiner » elle aussi, n’en revient pas : « C’est vraiment des prix imbattables ! ». Le renouvellement des stocks est l’un des points forts du bric-à-brac. « À chaque fois qu’on vient on trouve du nouveau », affirme Catherine, une autre cliente. La vente est ouverte au public du mercredi au dimanche de 15h à 18h. La réception des dons s’effectue le mardi de 15h à 18h et du mercredi au dimanche de 11h à 18h.

    Source: StreetPress / François Bonnard


    Afficher le 104 sur une carte plus grande

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER