En ce moment

    02 / 02 / 2010

    FN : Le réchauffement climatique, un detail pour l'humanité?

    Par Bonnard François

    Le climato-scepticisme a gagné les rangs du Front National. L'augmentation de la température, l'élévation du niveau des mers ou la production des gaz à effet de serre rejoindraient un grand courant utopique: le mondialisme.

    les formules telles que dH = Cp dT-V dP = C∏ dT, sont réduites au rang de foutaises…

    Ce samedi à Nanterre, le conseil scientifique du FN organisait un colloque sur le thème « Réchauffement climatique, mythe ou réalité ? ». Le parti d’extrême droite a dénoncé l’origine de ce phénomène qui, selon le Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) est en grande partie lié à l’activité humaine. Camille Veyres, polytechnicien et ingénieur des mines, et Jacques Paganel, géographe et professeur à la Sorbonne, ont respectivement expliqué pourquoi certains rapports scientifiques sont inexacts ou alarmistes. Ce dernier souligne qu’ « aujourd’hui, on effectue des relevés de températures sur une période très courte (30 ou 50 ans) alors que pour avoir des résultats probants en climatologie, il faudrait raisonner sur plusieurs milliers d’années. La courbe du temps présentée par Al Gore est fausse. » Ainsi, les graphiques, les cours d’astronomie et même les formules physiques trouvées par des scientifiques parfois reconnus, telles que dH = Cp dT-V dP = C∏ dT, sont réduits au rang de foutaises, voire d’âneries.

    “A qui profite le crime? Des verts à l’UMP, tous à court d’idées”

    Attentif aux explications des deux chercheurs, le chef du FN s’est clairement positionné sur ce sujet : « Ce sont des hypothèses qui sont érigées en théorie et qui prennent en quelque sorte le caractère d’une opération religieuse. » Il estime que le « prétendu réchauffement climatique » est une « manipulation » des dirigeants politiques dans un contexte de mondialisation. “A qui profite le crime ? Aux Verts, aux socialistes à court d’idées, à l’UMP…la totalité de l’échiquier politique contribue, pour des raisons électoralistes, à alimenter l’arnaque”.
    Jean-Marie Le Pen, bien informé des conditions climatiques de ces derniers jours, a d’ailleurs ajouté pour appuyer ses propos: « pendant que les réchauffistes s’agitent, il fait -35°C à Moscou ». On a pu encore entendre “L’écologisme est la nouvelle religion des populations urbaines aisées, les bobos gogos de l’Occident”.

    “Le FN ne gobe pas ce qui est raconté dans les médias”

    Présent lui aussi, Bruno Gollnisch, le vice-président du FN, s’interroge également sur la question : « Y a t ‘il véritablement un réchauffement climatique ? Quelles sont les causes de celui-ci ? Est-ce que ce sont véritablement les gaz à effet de serre ? Et est-ce que ça résulte ou non de l’activité humaine ? » Il justifie la position de son parti en expliquant que « le FN ne respecte aucun tabou, il ne gobe pas indifféremment tout ce qui est raconté par les responsables politiques, puis répercuté par les médias ». Pour l’ami de longue date de Jean-Marie Le Pen, en climatologie comme dans d’autres domaines, « on assène un certain nombre de principes qui ne sont pas nécessairement vérifiés par l’expérience ».

    Jean-Marie Le Pen:

    «Pendant que les réchauffistes s’agitent, il fait -35°C à Moscou»

    Jean-Marie Le Pen:
    «Nous sommes à la pointe du progrès dans la défense de nos propres intérets et plus généralement de l’humanité, n’est-ce pas»

    Bruno Gollnisch:
    « A supposer qu’il y ait un réchauffement climatique, est-il absolument néfaste partout?»

    Sources: François Bonnard / Marie Molinario StreetPtress

    Aujourd’hui, nos emplois sont sauvés. C’est grâce à vous. Merci. Nous avons choisi de poursuivre cette campagne pour pérenniser notre modèle économique bien-sûr, et surtout pour inventer une autre façon d’être un média. Objectif : 70.000 euros avant le 15 novembre

    Je donne pour sauver StreetPress