En ce moment

    11/04/2011

    Flashmob de soutien aux étudiants étrangers

    Par Maud de Bourqueney

    Mercredi à Paris le Réseau universités sans frontières organisait une Flashmob pour dénoncer le traitement des étudiants étrangers. Parce que trop souvent « la préfecture de police leur met des bâtons dans les roues ».

    Les faits:

    Le réseau Universités sans frontières organisait mercredi un rassemblement devant l’antenne de la préfecture de police chargée de traiter les dossiers des étudiants étrangers, pour soutenir leurs camarades sans papiers menacés d’expulsion et dénoncer leurs conditions d’accueil.

    Le contexte:

    Décembre 2010 : face aux mauvais résultats de l’immigration, le ministre de l’Intérieur de l’époque, Brice Hortefeux, demandait un audit à la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, sur l’augmentation du nombre d’étudiants étrangers. Il soupçonnait alors les universités françaises d’être l’une des voies d’entrées en France des migrants économiques.

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER