En ce moment

    12/06/2012

    À 30 ans, ils jouent encore à Mario Kart et Final Fantasy 1

    Ben alors tu ne viens plus aux soirées rétrogaming ?

    Par Elodie Font

    Ils ont beau s'être pris la vague Call of Duty, avoir buté des mecs sur GTA et regarder d'un œil les graphismes de Skyrim, ces trentenaires fans de rétrogaming s'amusent toujours des heures sur Sonic et Tekken. Nostalgie vous dites

    Le lieu: Une soirée rétrogaming, organisée par l’asso BarGaming. Celle-ci était organisée au Gibus, à Paris. L’idée est simple : rassembler des amateurs de jeux vidéo buveurs de bières. Il en existe un peu partout en France (des rassemblements, hein, pas des joueurs buveurs.. euh…).

    Le concept: Pouvoir s’exciter sur les derniers jeux sortis, au graphisme impressionnant, tout en allant se tester discrètement sur ses capacités à (toujours aussi) bien manier le poing rageur de Ken de StreetFighter. Et, si c’est un grand jour, vous aurez aussi la possibilité d’aller tâter du gros minitel aux jeux improbables – profitez-en avant qu’il ne meure. Tout en buvant des bières et en rigolant avec les mêmes mecs que vous recroisez à toutes les soirées rétrogaming. Pierre, 29 ans, s’en amuse : « Moi, j’en fait depuis deux ans et, au fur à mesure, à force de voir les mêmes têtes, j’ai rencontré des mecs qui sont devenus mes amis, on se voit en-dehors de ces soirées-là. »

    Combien de geeks: Une bonne centaine, à la louche. Surtout des mecs, il faut bien l’avouer, mais « de plus en plus de mecs viennent avec leurs copines » sourit Julien, 32 ans, « du coup ça rééquilibre ». Et puis y’en a quand même quelques-unes qui se marrent en imitant des gymnastes rythmiques sur la Wii (véridique).

    La référence rétrogaming à caser dans une conversation : Le site Le joueur du grenier, où une sorte de Carlos teste des jeux vidéos récents ou plus anciens. Avec parfois plus de 2 millions de vues sur YouTube !

    La question de StreetPress : Etes-vous nostalgique des années 90 où vous jouiez à Zelda pendant 3 jours d’affilé ?

    Une réponse : « On est nostalgiques du temps qu’on avait à balancer ! On en avait rien à foutre, on pouvait passer 20 heures sur la console… Y’avait un pov’ message d’épilepsie sur le manuel mais on en avait rien à foutre. »

    De plus en plus de mecs viennent avec leurs copines


    Pendant que papa joue à Tekken, maman joue à la Wii

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER