En ce moment

    16/04/2010

    Les nouvelles cabines téléphoniques d'Orange au crash test: c'est bof bof

    Par Francois Olivares

    12 cabines téléphoniques « Orange » avec écran tactile sont installées depuis le 9 avril dans les quartiers touristiques de Paris. Ou comment à l'époque des smartphones, Orange réinvente le minitel sur écran plasma.

    Les cabines ont été inaugurées par Orange qui a prévu de les tester dans la capitale, pendant 6 mois, avant d’en implanter dans toute la France d’ici à 2012 en cas de succès. Ce qui paraît déjà très improbable.

    1. L’ergonomie: impossible de consulter l’écran à cause des reflets du soleil

    Finie la cabine en verre, fermée et exiguë. Celle d’Orange est ouverte, grise anthracite, avec le même design que les bornes vélib’ ou les panneaux publicitaires de JC Decaux. La cabine est composée d’un téléphone, d’un écran tactile de 17 pouces et d’une fente pour les cartes. Pas de dégradation à constater pour le moment. D’ailleurs le combiné comme l’écran ont l’air assez robustes et résistants. Le seul défaut physique vient de l’écran, peu visible quand il y a des reflets du soleil. Dommage, Météo-France, comptabilise 1797 heures d’ensoleillement à Paris.

    2. L’innovation: Une cabine Internet limitée à 15 sites

    L’innovation annoncée par Orange, c’est bien l’écran tactile, pour naviguer sur Internet. Sauf qu’une quinzaine de sites seulement sont accessibles: Mails, météo, une page actu, Wikipédia, le site de la mairie de Paris ou de Pôle Emploi. Il y a aussi un annuaire téléphonique, un plan de la ville, pour localiser commerces, restaurants, transports en communs, stations vélib et autres services de proximité. Mais StreetPress et tous vos autres sites favoris sont inacessibles.

    3. Le prix: La téléphonie par VoIP au même prix qu’avant

    Orange abandonne le réseau téléphonique habituel pour faire transiter les communications par Internet via la VoIP (Voice over IP). C’est la même technologie que celle des Box Adsl pour la téléphonie. Sauf que là, les appels vers les fixes sont tout sauf gratuits.

    Malgré l’incroyable innovation technologique (Orange propose de la VoIP dans ses cabines, 15 ans après l’apparition du téléphone internet), les tarifs restent les mêmes que ceux d’une cabine traditionnelle: 49 centimes d’euros la minute vers un fixe et 99 centimes d’euros vers un portable pour 3 minutes de communications. La navigation sur les 15 sites Internet proposés sera gratuite mais restreinte à 10 minutes par utilisateur.

    4. La connexion internet à la traîne

    A l’heure de l’iPad, l’écran tactile des cabines-minitel Orange fait pâle figure. Très peu précis, on met du temps à taper les mots sur les petites touches du clavier tactile. Et souvent, on clique à coté. Heureusement, un zoom est disponible pour pouvoir lire les petits caractères mais également cliquer juste.
    Le temps de charge est lui aussi à la traîne: Plus de 30 secondes pour charger Culture.fr à partir de l’écran d’accueil. Ouf, l’interface fonctionne bien: Le menu principal est clair et on peut accéder facilement aux trois modules principaux: téléphone, internet et localisation.

    Bon, à part ça, c’est ludique. On vous aurait présenté la cabine dans Demolition Man (1993), vous y auriez peut-être cru. Dans le blockbuster de John Carpenter de 1996, Los Angeles 2010, ça l’aurait fait aussi…

    Source : Francois Olivares | StreetPress

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER