En ce moment

    24 / 09 / 2012

    Photos : L'Open Bidouille Camp

    Par david-Julien Rahmil

    Fabriquer un ordi avec du matériel de recup, concevoir un arrosoir à parti de boites de conserve ou encore améliorer son vélo à partir de kit de motorisation électrique ? L'Open Bidouille Camp se tenait le 22 septembre à Saint-Ouen.

    Quoi : Organisé par Owni, Silicon Xperience/La Cantine et SmallBang, l’Open Bidouille Camp est une adaptation française des « maker faire » américain, ces grandes foires aux hacking dans lesquelles des bricolos montrent leur productions et apprennent aux visiteurs comment fabriquer, réparer ou améliorer tout un tas d’objets

    C’était où : A Saint-Ouen dans le 93.

    Quand : Le 22 septembre.

    Ce qu’on a fait :

    > Apprendre à coudre.

    > Apprendre aux enfants les rudiments de l’électronique avec de la pâte à sel conductrice et isolante.

    > Se faire scanner à partir d’un capteur de Kinect afin d’imprimer en 3D un modèle réduit de son buste.

    > Fabriquer son ordinateur à partir de composants de récupération, fixés dans un jerrican en plastique.

    > Concevoir un arrosoir à parti de boites de conserve.

    > Améliorer son vélo à partir de kit de motorisation électrique.

    > Rencontrer les bidouilleurs du graph lab qui conçoivent des imprimantes géantes permettant de peindre sur des trains.

    Plus d’infos ici

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER