En ce moment

    01/06/2010

    La France: premier pays exportateur d'étudiants Erasmus

    Par Manuella Anckaert

    Le ministère de l'éducation et de l'enseignement supérieur rendait public mardi 1er mai, son rapport annuel sur le programme Erasmus. Pour la première fois depuis 2004, les étudiants français en Erasmus représentent le plus gros contingent europée

    La France a enregistré une augmentation de 9% des étudiants partant étudier à l’étranger, pour l’année scolaire 2008-2009.

    28.283 étudiants français en Erasmus pour 2008-2009

    Selon l’agence Europe éducation formation France, 28.283 jeunes ont participé au programme d’échange européen Erasmus, contre 25.942 pour l’année scolaire 2007-2008. La croissance des départs en Erasmus serait liée à l’augmentation des stages effectués à l’étranger : 4.723 stagiaires cette année contre 3.389 en 2007-2008.

    Un politique de revalorisation du programme mise en place par le ministère

    Cependant le programme n’a pas toujours eu autant la cote. Sur les 27.000 bourses disponibles en 2007-2008, 4.000 n’avaient pas été utilisés. L’augmentation serait due à une promotion massive du programme d’échange. Au ministère de l’enseignement supérieur, on avance les revalorisations des bourses étudiantes et l’augmentation de leur nombre comme principale explication. La France passe cette année numéro un des pays exportateurs d’étudiants Erasmus, devant l’Allemagne.

    Pendant ce temps là, l’étudiante américaine Amanda Knox, qui avait confondu programme Erasmus avec une étude approfondie du Marquis de Sade, repassait dans l’après-midi devant la justice italienne.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER