En ce moment

    02 / 06 / 2010

    Band of skulls en concert au Nouveau Casino le 25 mai 2010

    Par Matilda Clarck

    Report photo du concert de Band of Skulls mardi 23 mai, au Nouveau Casino à Paris. Le groupe de la BO de Twilight venait présenter son album Baby darling doll face honey. Une série de clichés signés Michela Cuccagna pour StreetPress.

    Pendant que la presse à scandale s’excite à l’idée d’une possible histoire d’amour entre le charmant Robert Pattinson et Kristen Stewart – protagonistes de Twilight la saga la plus célèbre pour les teenagers – le groupe Band of Skulls qui joue sur la BO du film fait son bonhomme de chemin. Quand ils ont repris Sympathy for the devil des Stones, avec John et Jehn à Taratata, cela n’a fait aucun doute: La révélation rock de 2010, n’était pas Izia, mais bien cette formation anglaise.

    Baby darling doll face honey, leur dernier album

    Russel Marsden, le chanteur, ne rassemble pas du tout au plus excitant des vampires: il se cache derrière une longue mèche. Sa fantastique voix éraflée lui a couté de nombreuses comparaisons avec Jack White. La belle Emma Richardson, un peu timorée, l’accompagne à la basse et au chant tandis que Matt Hayward frappe avec énergie sur la batterie. Notre invitation est claire, si vous voulez entendre des riffs bien fournis, ne perdez pas votre temps et allez vite écouter leur dernier album Baby darling doll face honey.

    Band of Skulls – I know what I am

    Le MySpace de Band of skulls

    Source et Crédits Photos: Michela Cuccagna | StreetPress

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER