En ce moment

    17/06/2010

    Dupont-Aignan, Leroy, Cochet, Myard et Raoult rendent leur copie

    Racine carrée, imparfait du subjonctif… StreetPress fait repasser le bac aux députés

    Par Marine Selles

    A force de s'entendre dire que le bac d'aujourd'hui ne vaut plus rien, StreetPress est allé vérifier si nos élus valent quelque chose en maths, conjugaison, géographie ou littérature.

    Les années des bacs A, B et C sont loin derrière nous, mais il y a 50 ans, on faisait des maths, du français ou de la géographie. Pour évaluer le niveau des députés, StreetPress a élaboré un quizz en 4 questions :

    1. Quelle est la Racine Carrée de 81 ?

    Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne : « Ah non non non je ne connais rien à ça »
    Yves Cochet, député de Paris : « 9 »
    Jacques Myard, député des Yvelines : « J’étais pas bon en maths »

    (Réponses: dans la vidéo)

    2. A l’imparfait du subjonctif, quelle est la deuxième personne du pluriel du verbe Conduire ?

    Eric Raoult, député de Seine Saint-Denis : « Conduisâmes ? »
    Yves Cochet : « Que vous eussiez conduit »
    Maurice Leroy, député du Loir-et-Cher : « Que vous conduisâtes »

    3. Quelle est la capitale du Kirghizistan ?

    Eric Raoult : « C’est un nom très court… Molé ou… Loma »
    Yves Cochet : « Joker »
    Nicolas Dupont-Aignan : « Oh mais c’est impossible… »

    4. Qui a dit : « Ne laisse pas traîner ton fils si tu ne veux pas qu’il glisse »? a) Françoise Dolto. b) Jean-Jacques Rousseau. c) Suprême NTM

    Maurice Leroy: « NTM »
    Eric Raoult : « Dolto? »
    Yves Cochet: « Et bien c’est NTM »

    (Ecoutez la réponse dans la vidéo et ici)

    5. La conclusion de Jacques Myard :

    « Ecoutez, très franchement, si je passe le bac aujourd’hui, je le rate ! »

    Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne : « Ah non non non je ne connais rien à ça »

    Jacques Myard, député des Yvelines: « Ecoutez, très franchement, si je passe le bac aujourd’hui, je le rate ! »

    Source: Marine Selles | StreetPress

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER