En ce moment

    23/06/2010

    Joyandet lâche l'affaire après les nouvelles révélations du Canard sur son permis de construire

    Par denomax

    Après la révélation par le Canard Enchaîné de l'obtention par Alain Joyandet d'un permis de construire illégal, l'hebdomadaire publie une note confidentielle en mode « pan dans le bec ». Le secrétaire d'Etat renonce à son projet.

    1. Les faits

    Le Canard Enchaîné relance aujourd’hui la polémique sur l’illégalité du permis de construire pour la propriété d’Alain Joyandet, avec la publication d’une note adressée au secrétaire d’Etat. Le directeur de l’urbanisme de Grimaud (83) est formel: « La surface (…) déclarée [par l’architecte de Joyandet] est donc fausse ».

    2. Le contexte

    La semaine dernière, Alain Joyandet se faisait déjà épingler par le Canard. Le journal satirique révélait l’existence d’un permis de construire illégal. Pour transformer son mas en villa avec terrasse et piscine, le secrétaire d’Etat à la coopération et maire de Vesoul (70) aurait déclaré une fausse surface pour agrandir plus que la loi ne le permet sa propriété. Pour couronner le tout, la demande porte sur une « zone naturelle boisée », explique le Nouvel observateur .

    Comble du ridicule, à Grimaud, la semaine dernière, un proche du secrétaire d’Etat se serait empressé d’acquérir à sa sortie tous les exemplaires du Canard, rapporte l’hebdo du mercredi.

    3. La réaction de Joyandet

    « Ce permis de construire nous a été octroyé le 22 avril 2009. Il a été régulièrement affiché. Il n’a fait l’objet d’aucune contestation. Il est devenu juridiquement définitif. (?) Néanmoins, dès lors qu’il y a débat juridique sur la validité du permis, nous préférons y renoncer », a réagi dès hier soir le maire de Vezoul dans un communiqué .

    Une facture sévère pour Joyandet, déjà pointé du doigt après la location d’un jet privé pour 116.500 euros. Désormais sur un siège éjectable, il faut rassurer le secrétaire d’Etat. Alain peut toujours paraphraser le personnage principal du film La Haine et psalmodier : « Ce qui compte ce n’est pas la chute…c’est l’atterrissage ».

    Source: Benjamin Farhat | StreetPress
    Photo: Frédéric de La Mure / MAE / Flickr Creative Commons

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER