En ce moment

    26/03/2013

    Besoin d'un conseil pour choisir ?

    Sorties ciné : Les 3 films dont vous entendrez parler cette semaine

    Par Seghir Lazri

    Cette semaine au cinoche, faut-il aller voir le dernier Almodovar ou le premier film du réal argentin Alejandro Fadel. Un choix cornélien… peut être que G.I Joe, le blockbuster de la semaine va mettre tout le monde d'accord. Pas certain&helli

    G.I Joe : Conspiration – Jouets et bons films vendus séparément

    Le pitch : Une équipe de soldat d’élite, les G.I Joe s’est fait trahir par son propre gouvernement ; lui-même infiltré par des super-méchants.

    Le réalisateur : John Chu, un spécialiste des navets à gros budget comme Sexy Dance 3 ou Never Say Never avec et sur Justin Bieber. Après un premier G.I Joe, avec des acteurs pas terribles terribles, mais des recettes aux box offices plutôt intéressantes, on retente l’opération. Ce coup-ci on prend des acteurs plus bankables que des comédiens comme Saïd Taghmaoui, et on met un peu plus d’argent, histoire de rendre cette théorie du complot plus palpitante. Bref, on sait tous, que ça ne vaut pas un vrai Michael Bay, même s’il y a du Bruce Willis là dedans.

    Le bon conseil : N’y allez pas ! Les histoires que l’on pouvait imaginer plus jeunes, avec les figurines, étaient sans doute beaucoup plus palpitantes !

    Les amants passagers – A destination d’un bon bide

    Le pitch : Un huit clos dans un avion, où les passagers pensent vivre les dernières heures de leur vie, à la suite de l’annonce un problème technique.

    Le réalisateur : Du Pedro (Almodovar) en veux-tu, en veux-tu pas ! Mis à part deux ou trois dialogues savoureux, et deux minutes d’une chorée des stewards plutôt sympathique, le reste n’est pas terrible tant du niveau de la narration que de la mise en scène. Bien qu’il semble y avoir un pilote dans l’avion, on est en droit de se demander : Y a-t-il de l’Almodovar dans ce film?

    Le bon conseil : N’y allez-pas ! Les ailes de l’enfer, Air Force One, etc.… des films avec avions, et plus passionnants !

    Los salvajes – Baila baila la pampa

    Le pitch : Cinq adolescents fuient un centre de redressement, et s’enfoncent un peu plus dans la violence et la pampa…

    Le réalisateur : Le nouveau venu Alejandro Fadel, signe un premier film, aussi un petit bijou. La mise en scène est plutôt bonne, et ce Road Movie à travers les grands espaces argentins, marque les mémoires, tant la photographie est de toute beauté. Bon après l’histoire n’est pas des plus folles, mais on sort satisfait.

    Le bon conseil : Allez-y ! Ça peut être cool !

    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soit ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER