En ce moment

    15 / 03 / 2016

    La confrérie organise un colloque à destination des jeunes

    Manoukian, Vallaud-Belkacem et Bouzar… le casting WTF de la Franc-Maçonnerie

    Par Robin D'Angelo

    Une ministre, une vedette de la télé et d’éminents francs-maçons… Samedi 2 avril, la Grande Loge de France met les bouchées doubles pour son colloque à destination de la jeunesse. Attention, ceci n’est pas un complot !

    Montage paint et casting WTF, l’affiche de l’événement pique les yeux. Elle annonce un meeting de la franc-maçonnerie pour séduire la jeunesse. Samedi 2 avril, la Grande Loge de France (GLDF) organise au Palais Brongniart un colloque intitulé « La jeunesse à la rencontre de la Franc-Maçonnerie ».

    L’affiche du colloque

    12821397_1720781021473101_8317843329075246750_n.png

    A la Bourse de Paris, Philippe Charuel, le Grand Maître de la GLDF, doit tenir conférence devant 600 jeunes. A ses côtés, des invités prestigieux comme la ministre Najat Vallaud-Belkacem ou Dounia Bouzar, l’anthropologue de l’Islam, spécialiste de la déradicalisation. Mais aussi André Manoukian, jury de la Nouvelle Star sur M6 !

    Contre les théories conspi

    Le colloque sera l’occasion d’apporter des contre-arguments aux théories conspirationnistes sur la Franc-Maçonnerie. « Loin des idées bizarres et fausses que l’on trouve parfois sur les réseaux sociaux, des franc-maçonnes et des francs-maçons dialogueront directement avec les jeunes. Sans tabou et en toute liberté », promet le communiqué de la Grand Loge de France. Pour ce faire, plusieurs responsables francs-maçons comme Marie-Thérèse Besson, Robert de Rosa ou Alain Graesel se chargeront de mettre les choses au clair.

    Joint par StreetPress, André Manoukian remarque, lui, que sitôt annoncé, le colloque était repris « partout par les conspis ». « En ce moment ça délire grave sur les réseaux sociaux », s’inquiète le compositeur qui estime qu’il est temps pour « la Franc-Maçonnerie de sortir du bois ». En clair : communiquer. Il rappelle le rôle qu’on eut les loges dans la promulgation de lois progressistes, comme l’abolition de la peine de mort ou le droit à l’avortement. Et de prendre en exemple les États-Unis où « les francs-maçons défilent dans la rue ».

    Bonjour les jeunes !

    André Manoukian, franc-maçon ? « Non, non, je ne le suis pas », corrige-t-il. Le pianiste remonte le fil de l’histoire : assis à la même table que Philippe Charuel à un dîner caritatif, ce dernier l’a invité à son évènement. Et voilà Manoukian désormais en charge d’animer une table ronde intitulée « Aimer aujourd’hui ? Passion, Curiosité ? » ! « L’idée c’est de dire : “bougez-vous les gars !” C’est une maladie française de voir le verre à moitié vide », décrypte le compositeur.

    Pour illustrer l’événement, une photo met en scène un groupe de jeunes, de toutes les origines ethniques, assortie du hashtag « #MonAvenir ». Manoukian explique :

    « Depuis qu’ils sont gosses, on leur dit qu’ils n’auront pas de boulot. Alors qu’il y a des choses qui se passent et un outil merveilleux : Internet où les mômes peuvent créer des projets ! »

    Premier couac

    Les choses avaient plutôt mal commencé pour la Grande Loge De France qui avait annoncé, dans un premier communiqué, que l’événement était organisé sous « le haut-patronage du ministère de l’Education Nationale ». « On a découvert ça sur Internet. Nous ne leur avions rien donné du tout ! », regrette-t-on au cabinet de la ministre. Depuis, la mention a été enlevée. L’équipe de Najat Vallaud-Belkacem confirme néanmoins que cette dernière promulguera bien un discours lors du colloque.

    Sollicités à de nombreuses reprises, la Grand Loge de France n’a pas donné suite à nos demandes d’interview.

    La photo de couverture est un montage réalisé par nos soins.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress