En ce moment

    05/01/2011

    Fous ta cagoule

    Cambriolage de Michael Youn : Décryptage d'un buzz assuré

    Par Anaïs K.

    Après le fatal cambriolage de son appartement, Michael Youn a supplié les voleurs de lui rendre ses disques durs et trophées sur Facebook et Twitter. Entre buzz et insultes, StreetPress t'explique pourquoi le net s'est emparé de l'affair

    Les requêtes des internautes sur Google

    Les internautes sont 3 fois plus sensibles à son cambriolage qu’à la diffusion de Fatal Bazooka et Les 11 commandements

    Le volume des requêtes sur Google est 3 fois plus important le 2 janvier, lorsque Michael Youn annoncé le cambriolage de son appartement sur Facebook et Twitter, que quand la chaîne M6 a diffusé Fatal Bazooka et Les 11 commandements le 27 décembre.

    Le cambriolage intéresse fortement un public parisien : l’Ile de France, région natale de Michael Youn, affiche un fort pic de volume de requêtes sur le moteur de recherche.

    ;hl=fr_FR”>;hl=fr_FR” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“320” height=“265”>

    Fous Ta Cagoule, un tube prémonitoire…

    L’appel de @FatBazooka sur Twitter

    1559 tweets pour FatBazooka, le pseudo Twitter de Michael Youn, et par moins de 60 messages postés par lui sur son profil après le cambriolage.

    Plus de 5000 followers ajoutés en 3 jours sur son compte Tweeter… Le moins que l’on puisse dire, c’est que Michael Youn a toujours la côte auprès d’une partie des Français … quand eux ne sont pas forcément tendres avec lui…

    Best Tweets :

    @EpiOne : « On a volé notre remorque pendant la nuit. Vous croyez que si je lance un appel ici comme @FatBazooka, on va nous la rendre ? »

    @CaliforniumRob : « @FatBazooka Tu sais que ton nom à l’envers ça fait nouille, dude, et un plat de nouilles c’est quand même bien meilleur qu’un de tes navets.»

    @Plaizir : RT @SebG: « En même temps, fallait pas leur dire de foutre leur cagoule. »

    @albalala: « Y’a des oiseaux qui meurent et OBAMA ne fait rien ? ça serait cool que @fatbazooka pousse un coup de gueule.»

    CathyCiel: « RT viedemerde: FatBazooka As-tu posté ta VDM sur notre site ?»

    Sur Facebook, on n’a pas que des amis

    Idem que pour Twitter, la page officielle de Michael Youn enregistre 5570 likes et 2906 commentaires pour les messages qu’il a posté depuis l’annonce de son cambriolage.

    Best Comments :

    « Ohh leii geen kii diiz oh leii povres et tt vs etes d’Suceuur WLh ceii dlaa cheeb wshh en pluus en sen fou li zn dla tune naan aah weii »

    « Ta bien regarder a droite dans le fond de ton cul !!!!!!!!!!! »

    « Il vas continué lontan de nous casse les couille avec sa vie de merde ? t’achete un appareil photo et tu les refai tes merde ! »

    « On se casse c’est la pecno parade ici !!! »

    • Et parce qu’un brin de philosophie ne fait pas de mal :

    « Dur se faire cambrioler même si on est riche. En même temps si t’es pauvre ça diminue le risque de se faire cambrioler… »

    Un appel largement relayé par tous les médias

    Sur le web, Google compte près de 10 pages regroupant les différents articles sur le cambriolage de l’appartement de Michael Youn. Contre 2 pages sur Google Actualités.

    A la télévision, la chaîne M6 a évoqué le buzz crée par Michael Youn, dans l’émission 100% Mag du 3 janvier.

    Les radios ont elles aussi répondu présentes pour relayer l’appel au secours de Michael Youn. RTL et Europe 1 ont même été les premières à annoncé que le chanteur avait retrouvé son Hummer.

    Bien entendu, les sites de magazines people n’ont pas raté le coche. Paris Match et Voici n’ont pas manqué de suivre l’évolution du cambriolage.

    Michaël n’aura presque jamais autant fait parler de lui.

    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soit ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER