En ce moment

    20/02/2017

    Diapo photos

    « Non à la corruption ! »

    Par Pierre Gautheron

    Un gros millier de personnes ont manifesté contre la corruption, ce dimanche 19 février, Place de la République.

    Place de la République, 15h – Plusieurs milliers de personnes sont rassemblées sur le sol dallé de République, pour dénoncer la corruption des élus français. Une tente de Nuit Debout est installée, comme chaque dimanche sur la place. L’ambiance rappelle les mois d’été de la Loi Travail. Raphaël est un militant de la première heure :

    « Nous sommes ici en soutien à la manifestation car c’est un des combats nuit-deboustiste mais nous n’avons pas vocation à rester. »

    Des centaines de personnes s’assoient, il est l’heure de l’AG. A la différence des assemblées de 2016, le public est plus âgé et plus calme. L’organisateur prend la parole et pour chasser tout doute, se différencie de l’extrême droite :

    « Il ne faut pas s’y tromper, la corruption dénoncée par le FN est présente partout dans ce parti. »

    Les règles de l’AG sont énoncées, les premières prises de parole s’enchainent. Progressivement, la Place se vide, rappelant les difficultées rencontrées par Nuit Debout. Manon, salopette en jean et bandeau sur la tête pense qu’il était important de venir :

    « Je trouve incroyable que la bêtise des élu.e.s soit autant banalisée dans les médias, dans les conversations. La politique est importante et est trop souvent souillée par des intérêts personnelles. Je trouve ça tellement important qu’ensemble, entre citoyens, nous puissions reprendre nos responsabilités. »

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press.jpg

    Plusieurs manifestants sont venus avec des casseroles / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-2.jpg

    Pour l'occasion, Nuit Debout a réinstallé un stand sur la Place qu'elle a habité pendant plusieurs mois l'été dernier / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-3.jpg

    Plus d'un millier de manifestants se sont rassemblées à l'appel d'un évenement Facebook créée par un citoyen lambda / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-4.jpg

    Une Assemblée générale commence / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-5.jpg

    L'organisateur de la manfifestation, Vincent Galtier, prend la parole au début de l'Assemblée Générale / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-6.jpg

    De nombreux manifestants écoutent les prises de parole avec attention / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-7.jpg

    A l'écoute. / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-8.jpg

    Pour rien rater des prises de parole / Crédits : Pierre Gautheron

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/manif_corruption_-_10-02-2016_-_street_press-9.jpg

    Certains manifestants étaient venus rappelés les précédentes mobilisations suite au viol présumé de Théo. / Crédits : Pierre Gautheron

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER