En ce moment

    22/02/2011

    Sexe oral, Polnareff trompé et l'Iran... le Morning Refresher 

    Par Leïla Yaker

    Du cul et des missiles dans l'actu du 22 février !


    b>A retenir :

    font color=“red”> Côte d’Ivoire: Quatre présidents africains, représentants de l’Union Africaine, sont en Côte d’Ivoire, pour tenter de résoudre la crise post électorale, qui a fait près de 300 morts, depuis la mi-décembre. Leur mission est de présenter à Laurent Gbagbo et à Alassane Ouattara des propositions contraignantes aux deux parties, afin d’aboutir à un compromis, d’ici le 28 février. Pour plus de précisions c’est ici .

    b>A suivre :

    font color=“red”> Canal de Suez: Mardi à l’aube, deux navires de guerre iraniens ont traversé le canal de Suez. L’Égypte a donné son feu vert à l’Iran, une première depuis 1979, pour une visite de courte durée de deux bâtiments de guerre en Syrie. Israël voit là une provocation. Pour plus de précisions c’est ici .

    b>Pour briller devant la machine à café :

    font color=“red”> Cancer: “Je viens de lire sur le net que la pratique de la fellation et du cunni pouvait provoquer un cancer de la bouche, tout comme la consommation intensive de tabac ! Attends je t’assure, ce serait une étude américaine très sérieuse, effectuée sur 15 ans. Le point commun entre les deux serait la présence du papillomavirus… Après de telles bonnes nouvelles, have a good day !“ â€¨

    b>A zapper :

    font color=“red”> Michel Polnareff: Le chanteur a indiqué sur sa page Facebook, que l’enfant né en décembre dernier, n’était pas de lui. Il l’a découvert après les aveux de sa compagne, confirmés par un test ADN. Mais must du must, sa compagne (9 ans de vie commune) a disparu avec le bébé. Pourquoi pas une nouvelle lettre à France ? Pour plus de précisions c’est ici .

    Pour continuer le combat contre l’extrême droite, on a besoin de vous

    Face au péril, nous nous sommes levés. Entre le soir de la dissolution et le second tour des législatives, StreetPress a publié plus de 60 enquêtes. Nos révélations ont été reprises par la quasi-totalité des médias français et notre travail cité dans plusieurs grands journaux étrangers. Nous avons aussi été à l’initiative des deux grands rassemblements contre l’extrême droite, réunissant plus de 90.000 personnes sur la place de la République.

    StreetPress, parce qu'il est rigoureux dans son travail et sur de ses valeurs, est un média utile. D’autres batailles nous attendent. Car le 7 juillet n’a pas été une victoire, simplement un sursis. Marine Le Pen et ses 142 députés préparent déjà le coup d’après. Nous aussi nous devons construire l’avenir.

    Nous avons besoin de renforcer StreetPress et garantir son indépendance. Faites aujourd’hui un don mensuel, même modeste. Grâce à ces dons récurrents, nous pouvons nous projeter. C’est la condition pour avoir un impact démultiplié dans les mois à venir.

    Ni l’adversité, ni les menaces ne nous feront reculer. Nous avons besoin de votre soutien pour avancer, anticiper, et nous préparer aux batailles à venir.

    Je fais un don mensuel à StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER