En ce moment

    21 / 03 / 2011

    Google condamné, Haïti et la Chine... le Morning Refresher

    Par Leïla Yaker

    Parce qu'il n'y a pas que Groslay dans l'actu du 21 mars 2011.

    b>A retenir :

    font color=“red”>Google: Google vient de se voir infliger une amende record de 100.000 euros par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Elle lui reproche d’avoir collecté des données privées lors de la mise en place de son programme Street View. En effet, les voitures qui avaient parcouru les rues pour prendre les photos auraient aspiré par inadvertance, des informations non sécurisées qui transitaient par les bornes wifi. Pour plus de précisions c’est ici.

    b>A suivre :

    font color=“red”>Haïti: Après des mois de heurts et de violence, le pays a enfin élu son nouveau président ce dimanche. Contrairement au premier tour, un certain calme a été noté lors du vote. Les résultats préliminaires seront publiés le 31 mars et les définitifs le 16 avril. Pour plus de précisions c’est ici.

    b>Pour briller devant la machine à café :

    font color=“red”>Camarades unissez-vous! “Pékin vient d’interdire tous les affichages publicitaires vantant un style de vie luxueux. En gros, ils se sont rendus compte que le fossé était de plus en plus grand entre riches et pauvres. Et surtout, que c’était quand même à la base un pays coco ! Avec 44% des ventes mondiales, la Chine devrait devenir en 2020, le premier marché du luxe. Je t’envoie le lien ”. 

    b>A zapper :

    font color=“red”>Presse: Le gratuit 20 Minutes est en tête de classement dans la presse quotidienne. Avec 2,7 millions de lecteurs, il dépasse largement le Parisien et l’Équipe. Pour plus de précisions c’est ici.

    On a choisi de faire bouger les lignes. Vous validez ?

    Depuis plus de 10 ans, nous assumons un regard et des engagements. Aujourd’hui, notre mission c’est d’avoir de l’impact. Particulièrement dans la crise actuelle, où les premiers à morfler sont les plus fragiles. Face à la pandémie, au confinement et à la crise économique qui l'accompagne, nous croyons encore plus à la nécessité de ce travail.

    Forcer le ministre de l’Intérieur à saisir la justice en mettant au jour les messages racistes échangés par des milliers de policiers sur des groupes Facebook. Provoquer une enquête de justice suite à la révélation d’un système de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris. Contraindre Franprix à cesser l’usage quasi illégal d'auto entrepreneurs durant le confinement...

    Nous recevons de plus en plus de pistes sur des sujets brûlants, mais nous manquons encore de moyens pour tout couvrir. L’idée n’est pas de se faire racheter par un milliardaire. Mais simplement de pouvoir faire appel à du renfort, lorsqu’un sujet le nécessite.

    Pour que cela continue, malgré la crise, nous avons sincèrement besoin de votre soutien.

    StreetPress doit réunir au moins 27.000€, avant le 4 décembre.
    Soutenez un média d’impact qui fait bouger les lignes.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER