En ce moment

    02/02/2010

    Ou Sarko vs Fillon

    Quand le lapin (Sarkozy) annonce à la carpe (Fillon) quand il quittera Matignon

    Par Mélanie Klein

    La démission de François Fillon est déjà annoncée. Dans le livre la Carpe et le Lapin, Alix Bouilhaguet, journaliste à France 2, dévoile les petits secrets de Matignon.

    La démission de François Fillon est déjà programmée

    Le livre décrit comment le pacte Sarkozy-Fillon fut scellé dès 2004. Les tensions, les démissions, les relations qui s’instaurent entre ces deux personnages qui n’ont pas tant que ça en commun. Entre un président hypermédiatique et un Premier ministre renfermé sur lui-même, peinant à trouver une place. Et puis, comment, petit à petit, le chef de Matignon est arrivé à imprimer sa marque. Comment aussi, notre hyperprésident, commence à se cacher derrière son bouclier Fillon. Et finalement comment tout cela doit se terminer. François Fillon, dans un entretien de deux heures, à la journaliste de France 2, Alix Bouilhaguet, lui a annoncé qu’il quitterait Matignon entre 1 an et 6 mois avant la présidentielle de 2012. Une démission programmé quatre ans à l’avance, c’est fort!

    Entre Fillon muet comme une carpe et Sarkozy excité comme un lapin Duracell, on pourrait écrire une fable. Mais il en existe déjà une, la voici :

    Un beau matin
    Jeannot Lapin
    Lissait sa pelisse,
    Se mirant et s’admirant,
    Tel Narcisse,
    Dans l’eau flatteuse d’un étang.

    Dans le reflet du miroir,
    Dame Carpe allait nageant
    En agitant ses nageoires
    Nonchalamment.

    Cupidon passait céans
    Ayant fort mauvaise mine.
    Poussé par une humeur chagrine,
    (Une vilaine rage de dents!)
    Il voulut que sa flèche aille
    Transpercer à la fois le coeur
    De la dame aux mille écailles
    Et de notre mignon rongeur.

    Aussitôt à la folie ils s’aiment
    Et veulent devenir amants
    Réalisant dans l’instant même
    Qu’ils ont chacun leur élément.

    C’est bien connu le lapereau
    A peur de l’eau!
    Pourtant, tout de courage,
    Il plonge et nage,
    Pour honorer l’oblongue élue.
    Las! Ses efforts sont superflus,
    Et sans avoir pu consommer,
    Le poids de sa pelisse
    A tôt fait de l’entraîner
    Dans les Abysses.

    Dame Carpe, qui ne prononce
    Jamais un mot de trop,
    En silence le remonte
    Sur le rivage, où Jeannot
    Boit sa honte mais ne renonce:
    Il faudra bien qu’il la monte!

    C’est bien aussi dans les idées
    De notre carpinidée
    Qui sur la berge d’un bond se hisse;
    Notre lapin veut faire l’amant
    Mais sur le bleu ses assauts glissent
    Infiniment;
    Bientôt notre pauvre poissonne
    Vient à manquer d’eau. Elle suffoque,
    L’heure de la retraite sonne;
    Foin d’amours loufoques!
    D’un coup de rein elle rejoint
    Son univers aquatique,
    Laissant sur le bord son lapin
    Avec sa trique!

    Voici pourquoi fut aussi triste
    Le mariage de la carpe et du lapin
    Tout cela à cause d’un galopin
    Qui avait peur du dentiste.

    Auteur inconnu.

    Sources: Mélanie Klein / StreetPtress

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpres

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER