En ce moment

    31 / 03 / 2011

    Obama et l'avortement, Haïti et la Libye… Le Morning Refresher 

    Par Leïla Yaker

    Mars s'achève comme il avait commencé: Sur la crise libyenne.

    b>A retenir :

    font color=“red”>Haïti: Selon le Conseil électoral provisoire (CEP), il y aurait eu environ 14% de fraudes lors du deuxième tour des élections législatives et présidentielles du 20 mars dernier. Alors que l’annonce des résultats provisoires était prévue pour aujourd’hui, elle est repoussée au 4 avril. Pour plus de précisions c’est ici.

    b>A suivre :

    font color=“red”>Libye: Le ministre libyen des affaires étrangères, Moussa Koussa, a démissionné et a fui à Londres. Il représentait l’une des principales figures du gouvernement de Kadhafi. Pour plus de précisions c’est ici.

    b>Pour briller devant la machine à café :

    font color=“red”>IVG: “Les militants anti-avortement ont fait quand même fort cette année dans l’Illinois ! Leur campagne d’affichage repose sur un portrait de Barack Obama sur lequel on peut lire toutes les 21 minutes, on avorte celui qui pourrait être notre prochain président  . Intitulée, Life Always, elle cible particulièrement les quartiers afro-américains de Chicago, car le taux d’IVG serait particulièrement élevé dans la communauté noire ! C’est donc ça la charité chrétienne, vraiment ? ”

    b>A zapper :

    font color=“red”>All you need is love: Une lettre d’amour de John Keats à Fanny Brawne a été vendu à 110.000 euros hier à Londres. Elle date de 1820, un an avant la mort du poète. Ce dernier est décédé suite à une tuberculose à l’âge de 25 ans. Pour plus de précisions c’est ici.

    On a choisi de faire bouger les lignes. Vous validez ?

    Depuis plus de 10 ans, nous assumons un regard et des engagements. Aujourd’hui, notre mission c’est d’avoir de l’impact. Particulièrement dans la crise actuelle, où les premiers à morfler sont les plus fragiles. Face à la pandémie, au confinement et à la crise économique qui l'accompagne, nous croyons encore plus à la nécessité de ce travail.

    Forcer le ministre de l’Intérieur à saisir la justice en mettant au jour les messages racistes échangés par des milliers de policiers sur des groupes Facebook. Provoquer une enquête de justice suite à la révélation d’un système de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris. Contraindre Franprix à cesser l’usage quasi illégal d'auto entrepreneurs durant le confinement...

    Nous recevons de plus en plus de pistes sur des sujets brûlants, mais nous manquons encore de moyens pour tout couvrir. L’idée n’est pas de se faire racheter par un milliardaire. Mais simplement de pouvoir faire appel à du renfort, lorsqu’un sujet le nécessite.

    Pour que cela continue, malgré la crise, nous avons sincèrement besoin de votre soutien.

    StreetPress doit réunir au moins 27.000€, avant le 4 décembre.
    Soutenez un média d’impact qui fait bouger les lignes.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER