En ce moment

    04/02/2010

    Du 13 au 18 Avril dans le 1-8 (Cher)

    Le Printemps de Bourges 2010 aura l'accent Sud Africain

    Par Armelle de Rocquigny

    Iggy and the Stooges, Caravan Palace, BB Brunes, Sexy sushi, Pony pony run run sont quelques uns des groupes présents au Printemps de Bourges cette année.

    30% des revenus viennent de la bière (et du Perrier bien-sûr).

    Emilie Simon, Izia, Diam’s, Olivia Ruiz et Cœur de Pirate… Ils sont 140 artistes à vouloir enflammer la scène du Printemps de Bourges cette année. Au programme : rock, pop, électro, hip-hop et scène française. Ca, ça ne change pas. Le budget du festival non plus: 5,2 millions d’euros. 30% sont versés par les partenaires, 30% proviennent de la vente des billets et les 30% restants comptent sur les buveurs de bières qui sont invités à liquider les stands.

    La scène hip-hop n’est pas la plus novatrice.

    Cette année, la tendance c’est le rock, pour changer. Douze groupes ont conquis les programmateurs (notamment Quadricolor, Skip the Use et The Popopopops). Seulement 5 groupes hip-hop sont retenus pour cette édition, “De ce qu’on voit en ce moment, la scène hip-hop n’est pas la plus novatrice” justifie Christophe Davy.
    Aux artistes reconnus se mêlent de nouveaux talents qui cherchent un peu de visibilité. Cette année, 3900 dossiers ont été envoyés.Seuls 31 groupes ont su retenir l’attention du jury. La sélection est pire que dans les grandes écoles! Espérons pour le jury que les participants ne sont pas du niveau de la “Nouvelle star” sur M6! Si oui, on veut voir les rushs…

    Focus sur l’Afrique du Sud

    Parmi les invités du festival, les programmateurs ne manquent pas de mettre l’accent sur « Les Françoises ». Inconnues au bataillon ? Oui, sous ce nom là peut-être. Mais derrière ce nom de groupe se sont en fait réunies quelques unes des chanteuses françaises du moment. A savoir, Olivia Ruiz, Jeanne Cherhal, Emily Loizeau, La Grande Sophie et Camille. L’idée ? Reprendre quelques chansons de chacune d’entre elles et les partager, échanger, réinventer. Démo au palais d’Aurion le vendredi 16 avril. Autre nouveauté : un focus sur l’Afrique du Sud. « Rien à voir avec la Coupe du monde », certifie Daniel Colling, directeur du festival, « on l’avait décidé avant ». On ne les savait pas si prévoyants mais pourquoi pas… « On y trouve beaucoup de bons sons et dans des genres différents », explique Christophe Davy, programmateur pour le Printemps de Bourges.

    Christophe Davy, programmateur du festival:

    « L’Afrique du Sud est mise en avant cette année. Rien à voir avec la coupe du monde, on l’avait décidé avant »

    Source: Armelle de Rocquigny / StreetPress

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER