En ce moment

    11/03/2010

    Les Jeunes du Front National manifestent cet après-midi contre l'insécurité dans les lycées

    Par Maxime Jacquet

    Attention à ne pas traîner dans les parages du ministère de l'éducation, vers 14 heures. Le FNJ et la candidate FN en Île-de-France, organisent un rassemblement pour dénoncer « la recrudescence alarmante de l'insécurité dans les lycées ».

    C’est « une réunion de contestation, organisée par les jeunes », nous dit-on au Front National, joint ce matin par téléphone. En special guest star, Marie-Christine Arnautu, tête de liste FN en Île-de-France. Le rendez-vous est fixé aux abords du ministère de l’éducation nationale, à l’angle des rues Las Cases et de Bellechasse. 

    Même en centre-ville, les jeunes menacés

    Le vrai déclencheur de cette prise de conscience ? « Les événements dans l’académie de Créteil » (un lycéen s’était fait agresser au cutter en plein cours de sport, au lycée de Thiais). Mais le pire, c’est que l’insécurité ne toucherait pas, selon le FN, que les lycées de banlieue : même en centre ville, nos jeunes sont menacés au quotidien. 

    Un rassemblement « pacifiste »

    Ravis de voir notre jeunesse s’investir dans la chose politique, chez StreetPress, on s’inquiète tout de même des débordements que pourrait occasionner ce rassemblement. « Pas de risque, c’est une réunion pacifiste », nous assure-t-on au siège du FN parisien, sis rue Jeanne d’Arc à Paris.

    Attention au grabuge, cet après-midi à l’angle des rues Bellechasse et Las Cases :


    View Manifestation FNJ contre la violence in a larger map
     

    Source: StreetPress | Maxime Jacquet

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER