En ce moment

    08/04/2010

    Expulsion de la rue Chaumont: Les locataires ont eu 24h pour évacuer les lieux

    Par François Nazon

    Les habitants d'un hôtel particulier du 4 rue Chaumont dans le 19ème arrondissement ont été explusés de leur logement mercredi 7 avril. Ils n'ont eu 24 heures pour évacuer les lieux.

    Mercredi, au 4 rue Chaumont, les forces de l’ordre sont intervenues sur demande de la préfecture pour faire expulser les quelques familles qui habitaient l’immeuble insalubre. L’évacuation s’est faite dans le calme, mais les habitants ne cachaient pas leur colère devant le préavis de départ de 24 heures qui leur avait été laissé.

    Un immeuble insalubre racheté par la mairie

    En cause, l’insalubrité du bâtiment, mis en “arrêté de péril” depuis 2002, et qui a fait l’objet d’une plainte contre la mairie de paris en décembre 2009. Elle s’est depuis porté acquéreur du bâtiment pour le détruire et y construire à la place des logements sociaux dit thérapeutiques (à destination de malades du Sida).

    Un préavis de 24h pour les locataires

    Les familles, tous locataires des lieux pour certains depuis 44 ans, s’étonnent du fait que la demande d’évacuation ait été faite sous 24 heures, alors que cela fait huit ans qu’il y a urgence. « Certain ont perdu leur travail à cause de ce trop petit délai », s’enerve un quidam, venu soutenir un proche. Et même si tous vont pouvoir bénéficier d’hébergements provisoires, dans l’attente d’obtenir un logement pérenne, les habitants confient redouter qu’il y ait un défaut de suivi de leurs situations.


    Afficher 4 rue Chaumont sur une carte plus grande

    Source: François Nazon | StreetPress

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER