En ce moment

    03 / 02 / 2016

    Le Mec de l’underground a décidé de souiller la biographie de l’ex-président

    5 raisons de ne pas acheter le bouquin rincé de Sarkozy

    Par Le mec de l'underground , Marty

    Sarko, vient de pondre un livre. Enfin, il paraîtrait qu’en vrai, il a utilisé un nègre. Cistra ! Le Mec de l’underground n’a pas lu le quinbou mais par contre, il a entendu v'là les trucs… Et il te donne cinq bonnes raisons de ne pas le lire.

    A peine le livre de Sarko, La France pour la vie, paraît dans les bacs que des milliards de céfrans se ruent comme des teubés dans les librairies pour se le procurer. Ils sont cons, les Français ! A cause d’un putain de bouquin, on va encore dézinguer des arbres, au risque de subir dans quelques années, une épidémie de feuilles à rouler, et engendrer une déforestation qui ravagera la totalité du Bois de Boubou. Abusé hein ?

    Du coup, parce que la lecture chlingue la mouscaille et que fumer du shit est cent fois plus kiffant, j’ai décidé aujourd’hui de souiller la biographie de Sarko. D’accord je n’ai pas lu le quinbou mais par contre, j’ai entendu v’là les trucs !

    1 Il nous cache des quetru

    Par exemple, sache que mon pote Chivas a parié une 8.6 que dans La France pour la vie, Sarko ne raconte pas l’épisode de la backroom quand à ses quinze piges, il a réalisé son premier fist en perforant son pote Riton, sans avoir pris soin de le lubrifier au préalable. S’en serait suivi une déchirure anale, le srab du président chierait depuis dans un sac plastoc. Si Chivas dit vrai et que Sarkozy n’assume pas cet épisode, il faut le boycotter, parce que Fuck la censure !

    2 C’est un cistra qui exploite un nègre

    D’après le mec de la télé qui s’y connaît grave, ce livre a été écrit par un nègre. Ouais, tu as bien lu. Un nègre, putain ! Ce cistra d’ancien président n’a toujours pas pigé que l’esclavagisme ne se faisait plus, mais peut-être que Monsieur est au-dessus des lois !

    Moi, on m’empêche de bicrave mon teuteu peinard ou de cramer des vélibs pour mes barbeuks, mais Monseigneur Sarkozbar peut se permettre de fouetter du karlouche dans des champs de coton, sans se faire emmerder par les pintades. Tout ce zbeul pour fister des arbres avec lesquels on aurait pu confectionner des feuilles à lérou, et ça, à cause de ces milliards d’enculés de céfrans qui speederont comme des lopsas pour se payer le torche-boule.

    3 Il insulte la daronne des gens et ça, ça se fait pas !

    Sur internet, ils racontent que dans La France pour la vie, l’ancien chef d’Etat revient sur son fameux clash « casse-toi pauvre con ! ». Tu t’en rappelles ? Je ne veux pas remuer la merde mais moi aussi, j’aimerais y revenir, juste deux secondes. En soi, « casse-toi pauvre con » est une insulte flinguée mais si on se place dans un certain contexte, on sait que « casse-toi pauvre con ! » dans le jargon des hommes politiques, rime avec « va niquer ta mère ! », alors que le paysan qui avait refusé de tchecker Sarko ne comptait peut-être pas troncher sa propre daronne et en plus, n’avait même pas insulté le chef d’Etat.

    Sarko, si tu me lis, je te le demande, tu aimerais, toi, qu’on te dise « fils de pute de salope de merde, je baise ta mère, ton père, ta mère-grand et ton père grand ! Ta femme me suce, ton homme me suce, tes fils et tes filles me sucent, j’encule ton cleon, ta tetan, ton zinc, ta cousine et tous tes ancêtres jusqu’à Adam et Eve, tellement que je te chie dessus » ? Hein, tu kifferais ? Nan, alors à l’avenir, tu éviteras les « casse-toi pauvre con », et de couper des arbres pour pondre des livres plutôt que des youfs.

    4 Le quinbou contient masse de versets sataniques

    Un argument de poids : des internautes préviennent que la biographie contiendrait masse de versets sataniques bien planqués entre les lignes, et provoquerait des apparitions chelous, les nuits de pleine lune. Pour s’en rendre compte, il suffirait de déchirer les pages impaires du livre, et de pisser sur le reste. Si tu me prends pour un mytho, fais-le, tu vas voir ce que tu vas voir. Alors, flippant hein ?

    5 La fin de l’histoire est rincée

    Juste histoire de bien spoiler le quinbou, sache qu’à la fin de l’histoire, Sarko est dégagé du pouvoir par un petit gros à la dégaine de victime, et qu’il essaye de redevenir président. En bref, une histoire plus chlinguée qu’Amélie Poulain, à l’heure où la déforestation ravage le Bois de Boubou.

    Voilà, si après cet article, des céfrans continuent d’acheter cette biographie en toncar, on ne pourra plus cacher au monde que la France est un pays d’enculés de lopsa, n’en déplaisent aux fils de pute.

    Et pourtant, je n’ai rien contre Sarko…

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements