En ce moment

    21/04/2017

    Xavier était policier mais aussi militant LGBT

    Par Mickaël Bucheron , Maelle Le Corre

    Ce jeudi soir, Mickaël apprenait la mort, dans un attentat terroriste, de Xavier Jugelé. Les deux hommes militaient ensemble au sein de Flag!, l’asso de défense des policiers et gendarmes LGBT. Il raconte son ami.

    « Je ne me souviens pas précisément du jour où j’ai rencontré Xavier, mais je souviens d’un événement marquant où j’ai eu l’occasion de discuter avec lui. C’était peu de temps avant les Jeux Olympiques de Sotchi, début 2014. À ce moment-là, il y avait beaucoup de rassemblements pour dénoncer le traitement réservé aux homosexuels en Russie. Je me souviens que Xavier était présent à l’un d’eux, sur la place de Stalingrad où l’on avait composé des cercles pour former les anneaux olympiques. C’est à ce genre d’événement qu’on voit qui sont vraiment les gens.

    Sinon, je voyais Xavier régulièrement lors des permanences de l’association, ou quand nous allions boire un verre. On se croisait parfois en service. C’était quelqu’un d’impliqué, d’engagé. Il était souriant, agréable, volontaire, il aimait vraiment son métier, il s’intéressait aux autres. On ne fait pas ce métier, si on ne s’intéresse pas aux autres. Il était aussi parti en Grèce pour participer à l’opération de Frontex.

    J’ai vu Xavier il y a deux ou trois semaines. On a discuté, il m’a dit qu’il devait bientôt changer de service, il voulait intégrer la police de coopération, l’interface entre les pays européens aux frontières. Il aimait évoluer, voir autre chose, toujours se remettre en question. Son compagnon est sous le choc, quelqu’un est à ses côtés en ce moment pour l’aider. Quand vous partez le matin au travail, vous ne vous attendez pas à ne pas rentrer chez vous le soir même. »

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER