En ce moment

    14 / 05 / 2011

    Qui a dit: « pour un certain nombre de minimas sociaux il faudra avoir la volonté d'une contrepartie de servir au bien public » ?

    RSA : Quand François Hollande proposait « une contrepartie » comme Laurent Wauquiez

    Par Mathieu Molard

    Mardi 10 mai François Hollande réagissait à la proposition de Laurent Wauquiez sur le RSA l'accusant de « stigmatiser les plus démunis ». Pourtant en janvier Hollande proposait aussi des contreparties aux RSA avec son « contrat de transition »

    Contreparties Dimanche dernier sur le plateau de BFM-TV Laurent Wauquiez était l’invité d’Olivier Mazerolle dans le cadre de son émission politique hebdomadaire BFM-TV 2012. Le ministre grisonnant des Affaires Européennes y présentait sa ex-future proposition de loi qui allait ensuite entrainer un tollé à droite comme à gauche sur les contreparties aux RSA.

    « En contrepartie du RSA il faut que chacun assume chaque semaine 5 heures de service social. Aujourd’hui un couple qui ne travaille pas, qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minima sociaux peut gagner plus que un couple dans lequel il n’y a qu’une personne qui travaille au Smic. Ça c’est la société française qui tourne à l’envers ».

    Stigmatiser les plus fragiles La sortie du maire du Puy-en-Velay n’a pas manqué de faire réagir le PS avec en meneur de fronde François Hollande qui est allé jusqu’à accuser le Justin Timberlake de l’UMP de « chercher les voix du Front National ». Le candidat aux primaires déclarait mardi 10 mai à l’AFP

    « Entendre un ministre de la République flatter ce qu’il y a de moins bon chez le citoyen, c’est-à-dire la jalousie, en stigmatisant les plus fragiles, les plus démunis, les plus pauvres pour je ne sais quel bénéfice électoral, alors que le montant des bonus des banquiers dépassent pour certains 1 million d’euros, c’est incroyable ».

    En contrepartie du RSA il faut que chacun assume chaque semaine 5 heures de service social

    Patatra Que s’est-il passé entre le 31 janvier et le 10 mai 2011 ? C’est pourtant bien le même François Hollande qui expliquait aux lecteurs de Rue89 lors d’un chat-vidéo que « pour un certain nombre de minimas sociaux […] il faudra avoir la volonté d’une contrepartie en terme d’activité, d’utilité […] de servir au bien public » ?

    Quand le journaliste de Rue89 lui demande s’il est pour l’application d’un système « d’obligation d’activité publique en échange d’allocations », le pourfendeur du populisme de droite enfonce le clou en répondant qu’il est favorable à un « contrat de transition [qui] suppose une rémunération et en contrepartie une formation, une activité, un service ».

    Joint par StreetPress, l’équipe de François Hollande n’a pas souhaité commenter en raison d’un « emploi du temps très chargé ».

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress