Des armes de guerre chez un fidèle d’Alain Soral

Des armes de guerre chez un fidèle d’Alain Soral

AK47, M16, fusil à pompe…

Pose ton gun | News | par | 14 Décembre 2015

Des armes de guerre chez un fidèle d’Alain Soral

Fusils, mitrailleuse, hache… C’est « un arsenal impressionnant » qu’a découvert la police genevoise chez le président de la section suisse d’Egalité & Réconciliation, l’organisation d’Alain Soral.

Fusils AK47, M16, pistolets Glock, mitrailleuse MG42, fusil à pompe, une trentaine de fusils plus anciens et même une hache… C’est un véritable arsenal de guerre qu’a découvert la police suisse, chez Benham Najjari, président de la section helvète d’Egalité & réconciliation.

Jeudi 10 décembre, dans la soirée, la police genevoise s’est pointée au domicile de ce fan d’Alain Soral de 27 ans, dans le quartier du Petit-Saconnex, à Genève. Sur place, les forces de l’ordre tombent sur une drôle de collection : « un arsenal impressionnant », mais aussi un drapeau du 3e Reich et une « littérature abondante » notamment d’extrême droite, a indiqué le procureur général Olivier Jornot. Sur Facebook, Najjari assure que toutes ses « armes sont déclarées conformément à la loi suisse » :

Passion gun

soral2_0.jpg

« Aujourd’hui, il n’y a aucune accusation valable contre moi. C’est une non-affaire, le dossier est vide. »

Et de conclure dans une allusion à ses origines iraniennes :

« Entre nous, comme “nazi” on a connu plus crédible que moi et ma face de dromadaire. »

Selon le quotidien suisse Le Matin, Benham Najjari a été relâché après 8 heures d’interrogatoire. Il se serait depuis offert un petit séjour à Londres histoire de se « changer les idées ».

Survivalisme et gros pistolets

A l’occasion de sa conf’ de presse, le procureur général a précisé que Benham Najjari était un « adepte du survivalisme ». Cette sous-culture en vogue dans l’extrême droite américaine la plus radicale regroupe des adeptes de techniques de survie, persuadés de l’imminence d’une catastrophe d’envergure planétaire.

Vidéo Piero t’aide à choisir ton gun


La section suisse d’E&R compte dans ses rangs un autre fan de survivalisme et de gros fusils : Piero Falotti alias Piero San Giorgio. Un « dissident » fortuné dont nous dressions le portait dans notre livre, Le Système Soral. Cet homme d’affaire genevois est actionnaire de Prenons le maquis, le petit business survivaliste de Soral. C’est aussi une star dans le petit monde de la survie en pleine nature. Sa chaîne youtube, où il distille ses conseils en vidéo, totalise plus de 2.600.000 vues.

Après l’interpellation de son copain Benham Najjari, San Giorgio s’est lui aussi fendu d’un communiqué, histoire de prendre ses distances avec l’affaire :

« Tout amalgame entre le comportement illégal d’une personne et l’idée de “survivalisme”, ou de mes livres, est erroné et contreproductif. »

Pas sympa de lâcher les potes en rase campagne !

> Pour en savoir plus sur Le système Soral.


L'actu
En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.