En ce moment

    08 / 04 / 2011

    BHL, hôtesses de l'air hot et Bertrand Cantat...Le Morning Refresher

    Par Leïla Yaker

    Dernier morning de la semaine. Bientôt le week end. Ouh Yeah.

    b>A retenir :

    font color=“red”>Bernard-Henri Levy Le philosophe retourne en Libye. Il doit se rendre à Benghazi, fief de la révolution ainsi qu’à Brega. Il a déclaré y aller de façon indépendante afin de rencontrer les membres du Conseil National de Transition. C’est lui qui avait suggéré au président de la République, après un premier voyage, la nécessité d’une intervention militaire. Pour plus de précisions c’est ici.

    b>A suivre :

    font color=“red”>Portugal Le Portugal a demandé officiellement une aide financière à l’Union Européenne. Il pourrait, alors, recevoir des prêts à hauteur de 80 milliards d’euros pour sortir le pays de son marasme financier. La condition est qu’une politique de rigueur très stricte soit mise en place. Pour plus de précisions c’est ici.

    b>Pour briller devant la machine à café :

    font color=“red”> Attachez vos ceintures Les hôtesses de l’air de la compagnie mexicaine « Mexicana Airlines » , sont vraiment prêtes à tout pour sauver leur compagnie en faillite depuis le moi d’Août 2010. Pour trouver des repreneurs elles ont posé dans des tenues hot pour le Playboy mexicain ! Elles avaient déjà fait un calendrier sexy en Novembre. Moi je pense qu’elles s’en foutent de la compagnie et qu’elles essayent juste de se reconvertir. 

    b>A zapper :

    Linge sale de famille Jean Louis Trintignant a déclaré qu’il ne participerait pas cette année au Festival d’Avignon. En effet, Bertrand Cantat, ancien compagnon de sa fille Marie, devrait également s’y produire dans le spectacle de son ami Wajdi Mouawad – Des Femmes – Les Trachiniennes, Antigone et Electre, d’après Sophocle.. Pour plus de précisions c’est ici.

    On a choisi de faire bouger les lignes. Vous validez ?

    Depuis plus de 10 ans, nous assumons un regard et des engagements. Aujourd’hui, notre mission c’est d’avoir de l’impact. Particulièrement dans la crise actuelle, où les premiers à morfler sont les plus fragiles. Face à la pandémie, au confinement et à la crise économique qui l'accompagne, nous croyons encore plus à la nécessité de ce travail.

    Forcer le ministre de l’Intérieur à saisir la justice en mettant au jour les messages racistes échangés par des milliers de policiers sur des groupes Facebook. Provoquer une enquête de justice suite à la révélation d’un système de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris. Contraindre Franprix à cesser l’usage quasi illégal d'auto entrepreneurs durant le confinement...

    Nous recevons de plus en plus de pistes sur des sujets brûlants, mais nous manquons encore de moyens pour tout couvrir. L’idée n’est pas de se faire racheter par un milliardaire. Mais simplement de pouvoir faire appel à du renfort, lorsqu’un sujet le nécessite.

    Pour que cela continue, malgré la crise, nous avons sincèrement besoin de votre soutien.

    StreetPress doit réunir au moins 27.000€, avant le 4 décembre.
    Soutenez un média d’impact qui fait bouger les lignes.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER