En ce moment

    07/12/2018

    Lacrymos pour tous !

    Le ministère de l’Intérieur a refait ses stocks de lacrymos

    Par Mathieu Molard , Tomas Statius

    Selon une rumeur insistante, ce samedi 8 décembre, les CRS pourraient tomber en rupture de stock de lacrymogènes. Contacté par StreetPress, le ministère de l’Intérieur explique avoir racheté du matos.

    À Tolbiac ce mercredi, l’AG étudiante vote le blocage et rejoint officiellement le mouvement des gilets jaunes. Ils veulent « foutre le zbeul ». Salah étudiant en L2, lance à l’assemblée :

    « On a les moyens de faire des trucs. La police est dans le bourbier, ils n’ont plus de lacrymos. »

    Et si ce samedi, les forces de l’ordre tombaient en rade de lacrymos ? Depuis plusieurs jours, la rumeurs circule, réjouissant les uns, inquiétant les autres. Car côté policiers, on craint la panne sèche. « On arrive au bout des stocks », s’inquiète un syndicaliste CRS. Plusieurs fonctionnaires jugent l’hypothèse sérieuse.

    Du côté du ministère de l’Intérieur, contacté par StreetPress, on veut rassurer les troupes :

    « Après rebouclage, aucune alerte sur un problème de stock. Des complètements ont été opérés cette semaine. »

    Ce qui pourrait se traduire par : après vérification, aucun problème de stock. On a fait les courses dans la semaine.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER