En ce moment

    04 / 11 / 2019

    Informer en toute indépendance

    Depuis un an, Streetpress documente la répression du mouvement des Gilets jaunes

    Par Mathieu Molard , Caroline Varon

    Les chiffres officiels donnent le tournis : 2.448 manifestants blessés, 440 incarcérés, 11.000 en garde à vue, 1 décès. Depuis le début des Gilets jaunes, StreetPress documente la répression. On a besoin de votre soutien pour continuer notre travail.

    « Je me suis levée un matin pour aller manifester et on m’a tiré dessus. Comment vous voulez vivre avec ça ? » Le 15 décembre, une « balle de défense » propulsée à plus de 300 km/h percute le visage de Vanessa. Perte de l’oeil gauche, d’une partie de l’odorat, du goût. Douleurs, traumatisme… Sa vie bascule, comme celle de dizaines d’autres Gilets Jaunes mutilés. Sans oublier Zineb Redouane, décédée le 4 décembre à Marseille.

    Les chiffres officiels, forcément parcellaires, donnent le tournis : 2.448 manifestants blessés, 19.071 tirs de LBD, 1.428 tirs de grenades lacrymogènes instantanées, 5.420 tirs de grenades de désencerclement… Depuis les premiers actes, StreetPress documente, raconte et décrypte la réponse policière brutale qui s’est abattue sur ce mouvement social. Nous avons aussi donné la parole à ceux qui ont été envoyés en prison et révélé l’ampleur de cette répression judiciaire inédite : 440 Gilets jaunes incarcérés, 11.000 personnes placées en garde à vue

    Nous avons consacré plusieurs mois à la réalisation d’un documentaire et nous avons fait le choix de le diffuser gratuitement sur Youtube. Nous croyons que chacun, riche ou pauvre, doit pouvoir s’informer librement. Nous proposons aussi, à tout ceux qui le souhaitent, de diffuser ce film gratuitement. Grâce à vous, des projections-débats se sont tenues et doivent encore se tenir aux quatre coins de la France.

    Aidez nous à poursuivre ce travail, en toute indépendance. Car aucun milliardaire ne finance StreetPress.

    Dans le cadre de notre campagne de soutiens, StreetPress publie une petite série d’éditos courts rappelant nos valeurs.

    Aujourd’hui, nos emplois sont sauvés. C’est grâce à vous. Merci. Nous avons choisi de poursuivre cette campagne pour pérenniser notre modèle économique bien-sûr, et surtout pour inventer une autre façon d’être un média. Objectif : 70.000 euros avant le 15 novembre

    Je donne pour sauver StreetPress